Fragilisation par l'hydrogène : le tueur silencieux | Bossard Suisse

Choisissez votre pays ou région


South Africa

EN

Canada

FR EN

México

ES EN

United States

EN

Australia

EN

China / 中国

ZH EN

India

EN

South Korea / 대한민국

KO EN

Malaysia

EN

Singapore

EN

Taiwan

ZH EN

Thailand

EN

Česká Republika

CS EN

Danmark

DA EN

Deutschland

DE EN

España

ES EN

France

FR EN

Ireland

EN

Österreich

DE EN

Polska

PL EN

Schweiz / Suisse / Svizzera

DE FR IT EN

Sweden

EN SV

Global

EN

Veuillez commencer à taper pour obtenir des suggestions

Les suggestions sont en cours de chargement

Suggestions de recherche

Catégories de produits

Suggestions de produits

Fragilisation par l'hydrogène: le tueur silencieux

La fragilisation du métal provoqué par l'atome d'hydrogène n'est pas un phénomène nouveau. Il a été décelé pour la première fois en 1875, il y a plus d'un siècle. Il est néanmoins nécessaire de prendre réellement conscience du risque de la fragilisation par l'hydrogène, notamment dans les fixations mécaniques.

Voilà pourquoi:

Une fixation touchée par la fragilisation à l'hydrogène entraîne une cassure par fragilité à terme. La cassure ne survient pas immédiatement après le montage de la fixation mais des heures, des jours après, si ce n'est des semaines après. En raison de cette apparition à retardement, elle est pratiquement impossible à détecter pendant le contrôle en cours de processus ou pendant le contrôle de qualité continu.

La plupart du temps, les produits sont déjà montés et expédiés. Cela a déjà provoqué des pertes de millions de dollars en retro- fit pour certaines entreprises. Le coût porté à l'image de marque est incalculable. Cela peut arriver n'importe où. C'est un tueur silencieux !

L'article évoque les problèmes autour de la fragilisation par l'hydrogène, notamment dans les applications de fixation. Peter Witzke de l'équipe d'experts de Bossard écrit sur:

  • Les bases de la fragilisation à l'hydrogène
  • La pénétration de l'hydrogène dans la fixation
  • La diffusion de l'hydrogène dans les zones très sollicitées par la traction dans la fixation
  • La séparation de l'hydrogène dans les joints de grain, les inclusions, les dislocations et autres poches
  • La détection de valeurs critiques de concentration d'hydrogène
  • La prévention et l'évacuation d'hydrogène
  • Procédure pour détecter la fragilisation à l'hydrogène dans les fixations